• White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon

© 2016 - 2020

 

Schola et Maîtrise Saint-Etienne

La Grange aux Dîmes

9, rue Molière

18000 BOURGES

Renaissances des leçons de ténèbres


La remarquable église de Saint-Marcel, (localisation ici) accueillera le jeudi 7 mars à 20h un concert exceptionnel par le talent des artistes, le programme qui les réunit et la proposition artistique qu'ils vous offriront.

Le concert s'inscrit dans la programmation 500 ans de RenaissanceS en région Centre-Val-de-Loire.

Tandis que s'ouvre le 6 avril le temps de Carême aboutissant à la Semaine Sainte, une grande part du répertoire de musique sacrée sera source de propositions ouvertes à tout public tant dans les salles de concert que dans les lieux sacrés, en concert ou au coeur même de la liturgie ou de temps spirituels.

Au cours de la Semaine Sainte, l'office de matines (avant la levée du jour) a fait l'objet d'un déploiement musical particulier au XVIIème siècle. Sur le texte si expressif des Lamentations de Jérémie, introduites par les lettres hébraïques (Vau, Zain, Heth, Teth), les cierges étaient alors éteints un par un pour plonger l’église dans l’obscurité. Les jeudi, vendredi et samedi saints, une part de cet office a donné naissance à un genre musical à part entière appelé "Leçons de ténèbres". Ce genre est notamment illustré par la célèbre composition de François Couperin (cliquez ICI pour en découvrir un extrait) dont des extraits seront joués au cours de ce concert.

Le jeudi 7 mars à 20h, l'oeuvre qui sera proposée a été créée par deux universitaires et artistes – le compositeur Jean-Baptiste Médard et le photographe Jean-Pierre Bertin-Maghit – réunis par le musicologue Frédéric Billiet pour donner une version contemporaine de la Deuxième Leçon de ténèbres de François Couperin (1668-1733).

La lumière et les ténèbres, comme la vie et la mort, dialoguent dans les photographies de Jean-Pierre Bertin-Maghit (consacrées au mobilier religieux) comme dans cette suite de pièces musicales baroques et contemporaines que servent la luminosité des aigus de la voix de Luanda Sequeira et le timbre sombre des graves de la viole de gambe de Ronald Martin Alonso.

L'entrée est libre. Votre précieuse participation permettra notamment d'encourager l'association portant le festival Les Milliaires à développer ces propositions.

Ronald Martin Alonso, Viole de gambe

Prélude de la suite en re mineur de Sieur Demachy - Paris 1685

#concert #Leçonsdeténèbres #Couperin #RonaldMartinAlonso #LuandaSequeira #JeanPierreBertinMaghit #JeanBaptisteMédard

74 vues